logo
Extension d'un élevage avicole

Extension d'un élevage avicole

La présente demande d’autorisation environnementale concerne l’extension de l’élevage avicole sis « la Vallée » à Cérences, exploité par la SAS Hubert dont le siège se trouve sur la commune de Torigny les Villes au 1 du parc d’activités. Le demandeur sollicite l’autorisation de porter la capacité de son élevage de 60 000 à 120 000 emplacements pour poulettes. L’élevage de volailles continuera à relever des rubriques n°2111-1 et n°3660-a) de la nomenclature des Installations Classées pour la protection de l’Environnement (ICPE).

Etat actuel :
La société Hubert est une entreprise familiale spécialisée dans l’activité volailles (accouvage) depuis 2 générations (création dans les années 50). En plus de son activité de production de poussins souches chair et poulettes souches ponte, l’entreprise a développé depuis quelques années sa production d’œufs embryonnés à destination de l’industrie pharmaceutique. En effet, les œufs de poule embryonnés sont employés pour la fabrication de vaccins à destination humaine.

Pour alimenter les premiers élevages engagés dans cette filière, la société a repris en 2016 le bâtiment avicole sis « le Hameau Vallée » à Cérences, qu’elle a entièrement rénové afin de répondre aux contraintes sanitaires inhérentes à ce type de production. L’établissement bénéficie d’un arrêté d’autorisation en date du 28 juin 1993, modifié le 3 décembre 2007, pour 60 000 animaux-équivalents. Depuis la rénovation intérieure du poulailler, les 50 000 poulettes élevées du stade poussin à celui de poulette prête à pondre sont conduites dans le bâtiment totalement fermé équipé de volières. Ne disposant pas de surface d’épandage en propre, les fientes produites subissent une déshydratation par un procédé de soufflage d’air chaud au niveau des tapis de collecte avant leur transfert 2 fois la semaine dans la fumière totalement fermée, où elles poursuivent leur séchage. Entre chaque bande de poulettes, les fientes déshydratées sont exportées en totalité chez les agriculteurs de la région sous la forme d’un fertilisant organique normé NF U 42 001.

Projet :
Pour répondre à un contrat important d’approvisionnement d’œufs embryonnés pour l’industrie pharmaceutique et élever les futures poules pondeuses pour ses différents sites de production, la société projette d’accroitre son élevage de poulettes situé à Cérences de 60 000 à 120 000 emplacements. L’augmentation d’effectif de l’élevage avicole s’accompagnera de la construction d’un nouveau poulailler de 1806 m², d’une capacité d’accueil de 70 000 emplacements, et d’un hangar à fientes de 270 m² dans la continuité des installations existantes. Les poulettes seront élevées dans le nouveau bâtiment totalement fermé pour des raisons sanitaires aménagé en volière.

Par rapport au mode de gestion des déjections animales, les fientes produites dans le nouveau bâtiment subiront une déshydratation selon le procédé adopté dans le premier poulailler, avant d’être stockées dans le hangar en projet totalement fermé où elles poursuivront leur séchage. Les fientes de volailles, séchées à plus de 75% de matière sèche et répondant à la norme engrais organique NF U 42 001, seront exportées intégralement chez les agriculteurs de la région pour la fertilisation de leurs cultures.

 
 

Participez à l'enquête publique sur ce registre
du 12/11/2019 09:00
au 13/12/2019 17:00.


Clôture de l'enquête publique dans :

  • 00

    Jours

  • 00

    Heures

  • 00

    Minutes

  • 00

    Secondes