logo
Université de Lorraine - GISFI - Projet agromine

Université de Lorraine - GISFI - Projet agromine

Dans le cadre de projets dans le domaine de l’AGROMINE, l’Université de Lorraine a confié au Groupement d'Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles (GISFI), l’exploitation de 6 parcelles lysimétriques (bassins contenant la terre à étudier) à l’échelle pilote, pour permettre d’extraire les métaux des sols en cultivant des plantes hyperaccumulatrices qui les absorbent sélectivement et les stockent dans leurs parties aériennes. L’Agromine est une des techniques de phytoremédiation. La phytoremédiation c’est l’utilisation de plantes pour traiter l’environnement, pour extraire, dégrader ou immobiliser des contaminants dans les sols, les sédiments, les boues, les eaux de surface ou souterraines et dans l'air. Plusieurs sites restent contaminés et inutilisés bien longtemps tant les coûts de réhabilitation sont prohibitifs. Parce que les méthodes basées sur l’ingénierie ne sont pas toujours en adéquation avec les principes du développement durable, la phytoremédiation et en particulier l’Agromine est une alternative plus verte, moins coûteuse et permettant la valorisation ou le recyclage des métaux extraits.

Les quantités et le type de terre polluées reçus impliquent une demande d’autorisation d’exploiter au titre de la nomenclature des Installations Classées pour l’Environnement. Ce nouveau projet s’intègre naturellement sur cette plate-forme de recherche, en continuité avec les travaux déjà réalisés et les installations, bâtiment, lysimètres existants sur le site.

Ce dispositif expérimental d’étude de terres polluées se situe sur le site de l’ancienne cokerie de Homécourt, 1 rue Nicolas Copernic.

 
 

Participez à l'enquête publique sur ce registre
du 01/09/2020 08:30
au 02/10/2020 23:59.


Clôture de l'enquête publique dans :

  • 00

    Jours

  • 00

    Heures

  • 00

    Minutes

  • 00

    Secondes