logo
Projet d'aménagement du port de La Turballe

Projet d'aménagement du port de La Turballe

Le projet d'aménagement du port de La Turballe est situé dans le département de Loire-Atlantique (44) de la région des Pays de la Loire. Il a été initié par le Département de la Loire-Atlantique puis est porté, depuis le 1er janvier 2020, par le Syndicat mixte Les Ports de Loire-Atlantique.

Le port de la Turballe accueille 3 activités principales :
- Le port de pêche ;
- Le port de plaisance ;
- une aire de réparation navale.

Par ailleurs, une activité saisonnière de transport de passagers est également présente (liaisons de transport et promenade).
Enfin, à partir de 2020, une base de maintenance pour le parc éolien en mer, autorisé, prévu au large de Saint-Nazaire va être construite dans l’enceinte portuaire et impliquera le stationnement dans le port de barges spécifiques destinées à la maintenance et à l’exploitation dudit parc.
En accueillant dans un futur proche ces nouvelles activités liées à l’exploitation et la maintenance des éoliennes, l’objectif du projet d’aménagement du port de La Turballe repose sur 4 principes directeurs :
Principe n°1 : Satisfaire l’ensemble des besoins immédiats, à savoir la sécurisation de l’entrée du port et l’amélioration des conditions d’exploitation actuelles ;
Principe n°2 : Permettre le développement des infrastructures sans remise en cause de celles existantes ;
Principe n° 3 : Permettre un aménagement évolutif du port, en plusieurs étapes cohérentes pouvant être réalisées à des périodes différentes sur le moyen ou long terme ;
Principe n° 4 : Permettre à terme un développement ambitieux du port, à savoir le développement des activités existantes et l’accueil de nouvelles activités.

Le projet concerne uniquement les équipements portuaires, tous situés sur le Domaine Public Maritime (DPM)
Le projet est constitué de 2 phases :
Phase n°1 : de décembre 2020 à fin 2022
Dans cette phase, les travaux consistent à :
- Sécuriser le port au moyen délimité à partir d’une digue dans le prolongement du terre-plein de réparation navale, et d’une contre-digue (appelée « épi ») raccordée au terre-plein du Tourlandroux.
- Approfondir le chenal d’entrée
- Intégrer un terre-plein entre l’ancienne digue et la nouvelle, qui autorisera le développement économique des pôles naval et pêche dans une logique de séparation des flux d’activités.
- Déployer un quai EMR (énergies marines renouvelables) en option

Phase n°2 : à partir de 2023
Cette seconde phase permettra de développer d’autres usages du port, à savoir :
- Déployer un quai EMR (énergies marines renouvelables) si option non activée en phase 1
- Développer un avant-port pour l’accueil de la plaisance et les services associés (collecte eaux grises et noires, gestion des déchets…) ;
- Créer une cale de mise à l’eau positionnée dans l’avant-port bénéficiant d’une gestion organisée ;
- Déplacer le transport passager et accompagner le développement de cette activité en lien avec la commune ;
- Réaliser de nouvelles darses pour élévateur à bateaux
- Supprimer la porte anti-tempête après s’être assuré de la bonne sécurisation du port et linéariser le quai

 
 
Registre clos : le dépôt d'observations n'est plus disponible.